Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je me suis récemment replongé dans le livre contant les aventures d'Haroun Tazieff et de ces compagnons scientifiques et alpinistes au Nyiragongo [1]. Le volcanologue de nationalité d'abord russe puis belge puis française vous entraine observer l'un des phénomènes les plus spectaculaires de la nature. Au fur-et-à-mesure de ses diverses expéditions sur le volcan il nous décrit de manière très détaillée l'activité de l'un des seuls lacs de lave permanents au monde mais aussi la difficulté de gérer une équipe multidisciplinaire. Il laisse une place non négligeable dans le livre pour exprimer sa haine de l'administration et de la politique.


NiragongoCouverture du livre Niragongo ou le volcan interdit par Haroun Tazieff (1975).


Son essai m'a fait m'intéresser un peu plus à ce phénomène presque magique. Les lacs de lave ou de magma (certains différencient les deux mais n'entrons pas dans les détails) sont en effet relativement rares. Pour créer un lac de lave il faut un magma chaud, généralement basaltique, et pour le pérenniser il faut une débauche d'énergie sinon il se refroidit et se solidifie. A l'heure actuelle on ne compte que quatre lacs de lave permanents au monde: le Nyiragongo (République Démocratique du Congo), l'Erta Ale (Éthiopie), Ambrym (Vanuatu dans les Nouvelles Hébrides) et le mystérieux Érebus (Antartique). Par le passé il y a eu d'autres lacs de lave permanent comme au Kilauea (Hawaii) et en remontant un peu plus loin dans l'histoire géologique on peut même en observer des fossiles comme celui de Chastel-Marlhac (Cantal) ou celui du Sancy.


Sancy 2010-09-21Photographie et schéma du sommet du Sancy où l'érosion a dégagé les conduits d'alimentation du volcan (dykes) ainsi qu'un lac de lave fossile où l'on peut observer la prismation (orgues basaltiques ou volcaniques) perpendiculaire à la surface de refroidissement (21/09/2005, 15:00).


Un outils très pratique pour la surveillance volcanique en générale et celle des lacs de lave en particulier est le site MODIS THERMAL ALERT [2]. Les données infrarouges du satellite MODIS permettent de détecter de grands feux de forêt ainsi que la chaleur émisse par la lave.

 

Nyiragongo 2010-03-16Ambrym 2010-03-16

Alertes thermiques détectées entre le 16/02 et le 16/03/2010 pour les volcans Nyiragongo (gauche) et Ambrym (droite). On remarque deux sources d'alertes thermique pour Ambrym, la plus à l'ouest correspond au lac de lave permanent et la plus au centre est associé à une activité explosive de type strombolien (source HIGP University Hawaii, MODIS THERMAL ALERT).

 


Sources :

[1] Tazieff H. - 1975 - Niragongo ou le volcan interdit. Illustrations de Pierre Bichet - éd. Flammarion.

[2] MODIS THERMAL ALERT

Tag(s) : #Brèves Volcaniques

Partager cet article

Repost 0