Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Aujourd'hui il arrive trop souvent qu'on nous demande de séparer le travail et le plaisir. Cela devient même un crédo pour certains. Dans mon métier, j'ai la possibilité de pouvoir fréquemment, si ce n'est la plupart du temps, allier les deux. Il y a maintenant presque deux mois je suis allé faire une semaine de terrain sur le volcan que j'étudie, le Chachimbiro, en compagnie d'une étudiante, Marion. L'un des objectifs de cette mission est de monter au sommet du volcan pour échantillonner les dômes sommitaux et comparer leur chimie et leur minéralogie aux dépôts pyroclastiques trouvés dans la zone de Tumbabiro et d'Urcuqui.


Chachimbiro 2010-05-18 07:14Chachimbiro 2010-05-18 07:25 

Vue du Chachimbiro depuis les alentours de Tumbabiro au lever du soleil (18/05/2010, 07:14, 20 mm, F/10, 1/200 sec) et mer de nuage dans la vallée du Río Chota (18/05/2010, 07:25, 40 mm, F/16, 1/320).


Le 18 mai 2010, c'était un mardi ensoleillé, au lever du soleil nous nous préparons pour une balade qui s'annonce sous les meilleurs hospices. Sur la route nous pouvons admirer les magnifiques paysages du nord de l'Équateur et la vallée du Río Chota. Au sud-est, l'Imbabura s'impose dans le panorama et domine les villes d'Otavalo, d'Atuntaqui et d'Ibarra de plus de deux milles mètres. Dernière lui nous pouvons distinguer les deux sommets du Cayambe et son glacier qui disparaît inexorablement.


Imbabura 2010-05-18 07:41L'Imbabura domine la ville d'Atuntaqui (18/05/2010, 07:41, 24 mm, F/9, 1/200 sec).


Imbabura 2010-05-18 07:59L'Imbabura et en second plan le Cayambe (18/05/2010, 07:59, 50 mm, F/6.3, 1/160 sec).


Dans l'une des nombreuses courbes qui fait rapidement grimper notre véhicule sur les pentes du Chachimbiro nous pouvons admirer la cime irrégulière du Cotacachi. Après une petite heure de conduite nous sommes arrivés au point de départ de notre balade, un replat entre le Churoloma et le pied du Cerro Huga. Je connais déjà l'endroit et je sais que cette forêt de résineux est probablement artificielle mais je lui trouve un charme certain et surtout une impression de calme frappante.


Cotacachi 2010-05-18 07:59Chachimbiro 2010-05-18 09:46 

La cime irrégulière du Cotacachi vu depuis le flanc du Chachimbiro (18/05/2010, 07:59, 105 mm, F/6.3, 1/400 sec). Vue sur le Churoloma, au premier plan à droite, et les alentours du Chachimbiro (18/05/2010, 09:46, 18 mm, F/6.3, 1/160 sec).


Nous chargeons nos sacs de victuailles et de matériel pour notre investigation. À 8h30 nous partons et juste une demie heure plus tard nous revenons sur nos pas. La raison, une carte topographique approximative et un Benjamin trop confiant. Heureusement nous rencontrons une habitante de San Francisco de Sachapamba sur le chemin qui doit la mener à Cochapata. Dans un espagnol rugueux mélangé à du quichua, elle nous montre notre erreur et nous permet de ne pas perdre plus de temps en divagation. Enfin sur le bon chemin la balade se fait plus physique. La forêt s'éclaircit et nous découvrons une mare d'eau cristalline au détour d'une clairière avec un point de vue sur l'objectif, le Cerro Huga.


Chachimbiro 2010-05-18 09:15Une petite mare d'eau cristalline au pied du Chachimbiro (18/05/2010, 09:15, 18 mm, F/6.3, 1/100 sec).


Pendant la montée nous repérons les affleurements, glissements de terrain et hornières, qui nous permettront de révéler les mystères que cachent ce volcan récemment assoupit. Nous quittons maintenant la forêt pour poursuivre notre balade dans un paramo immaculé. L'ascension ne comporte aucune difficulté particulière et la pente du chemin de mule est idéale pour mes jambes engourdies de trop de civilisation. Le ciel se couvre d'un voile nuageux persistant. Le paysage se fait plus montagneux et nous nous retrouvons bientôt dans une petite vallée perchée entre le Cerro Huga et la Loma Albugui, qui est en fait le vrai sommet du Chachimbiro. A l'approche de cette dernière nous n'hésitons pas à quitter le chemin de mule pour grimper dans le paramo. Après quelques dizaines de minutes d'effort intense dans une pente trop forte pour notre souffle, nous sommes au sommet du volcan, il est 11h30. Je tourne la tête à trois cent soixante degrés et je suis soulagé de constater qu'aucun point haut dans un rayon de cinq kilomètres ne dépasse notre position qui, sur la carte, donne 4054 m d'altitude.


Chachimbiro 2010-05-18 11:49Photo-souvenir au sommet de la Loma Albugui (4054 m), point culminant du volcan Chachimbiro (18/05/2010, 11:49, 18 mm, F/6.3, 1/1000 sec).


Chachimbiro 2010-05-18 13:01Panorama du Chachimbiro, pris du Cerro Tumbatu au nord, avec le Cerro Huga à gauche et la loma Albugui à droite, en arrière plan le Cotacachi dans les nuages (18/05/2010, 13:01).


Après les félicitations de rigueur et quelques photo-souvenirs, nous commençons notre travail géologique, description des grandes structures et repérage des lieux d'échantillonnage. Nous passons toute l'après-midi à travailler dans la zone, entre la Loma Albugui, le Cerro Tumbatu et le Cerro Huga. Plus léger d'un peu d'eau, de pain et de thon mais plus lourd de nombreux échantillons, nous revenons bien fourbus à la voiture quelques minutes avant le coucher du soleil.


Chachimbiro 2010-05-18 12:33Chachimbiro 2010-05-18 14:10

La dacite massive du sommet du Chachimbiro (18/05/2010, 12:33, 36 mm, F/6.3, 1/60 sec). Des niveaux de lapilli ponceux au milieu de l'andisol du paramo témoignent de l'activité holocène du volcan (18/05/2010, 14:10, 18 mm, F/6.3, 1/60 sec).

Tag(s) : #Activité Volcanologique

Partager cet article

Repost 0