Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est pas faute de l'avoir tenté, je me suis pourtant bien levé à 23h avec les autres, j'ai pris un bon petit déjeuner, j'ai enfilé tout l'attirail nécessaire. Avec Esteban on était près pour l'ascension du Cotopaxi. Vers minuit et demi, nous sortons du refuge, la nuit est clair, la lune est presque pleine et la vue est magnifique sur la vallée et Quito. Une première étudiante arrête l'ascension après un peu moins d'une demi-heure de marche, une seconde après une heure. Je commence à sentir une douleur s'imiscer au bas de mon front. Plus j'avance et plus la douleur se fait pénétrante. Une autre étudiante n'en peut plus, elle a un sévère sorroche (mal d'altitude) et a déjà vomi plusieurs fois. Elle ne peut pas redescendre toute seule, il faut que quelqu'un l'accompagne jusqu'au refuge et comme je me sens aussi mal je redescends avec elle. Il est 3h du mat' et nous sommes juste à l'entrée du glacier, quelques 5200 m au dessus du niveau de la mer. Des 9 étudiants qui tenterons l'ascension, seulement 3 arriverons au sommet, Esteban aussi. Pour moi, le manque d'entraînement et le rhume de la semaine d'avant sont les principales raisons de mon échec. J'en tirerai la leçon qui convient mais en attendant comme je n'ai pas pu prendre de photo du sommet, je vous en propose un du voisin du Cotopaxi. L'Antisana, avec ses 5753 m, est le quatrième sommet d'Équateur et j'espère pouvoir un jour en faire l'ascension.

Antisana 2012-09-28 08:10

L'Antisana (5753 m) vue depuis le refuge du Cotopaxi.

Tag(s) : #Ascensions et ballades

Partager cet article

Repost 0