Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décidemment le Tungurahua doit être français. Après le beau spectacle du 14 juillet 2006, il a remis ça a dimanche dernier avec une impressionnante éruption vulcanienne. Dès que nous avons appris la nouvelle, avec Silvana nous avons couru là-bas pour faire des mesures de gaz et constater l'ampleur des dégâts. Nous n'avons malheureusement pas put voir le volcan, couvert par les nuages. L'éruption avait aussi beaucoup diminuée en intensité avec principalement des gaz sortant du cratère. Par contre, pendant notre parcours autour du Tungurahua, nous avons pu constater qu'il s'agissait sûrement d'une des plus fortes éruptions de ces dernières années, comparable sur certains points à l'éruption du 28 mai 2010 ou celle du 14 juillet 2006. Je vous propose donc quelques images des dépôts de coulées pyroclastiques dans la vallée de l'Ashupashal (vous pourrez noter la zone affectée par les coulées diluées et le dépôt évident des coulées denses). Le faible dépôt de cendre affecte les cultures et la circulation tandis que dans la zone de Choglontus les scories tombées atteignent facilement 8 cm de diamètre. Enfin une photo d'un dépôt de lahar dans la vallée Confecionario qui nous empêche d'accéder aux dépôts encore fumant des coulées pyroclastiques.

(A90) Impact de l'éruption du Tungurahua (14 juillet 2013)
(A90) Impact de l'éruption du Tungurahua (14 juillet 2013)
(A90) Impact de l'éruption du Tungurahua (14 juillet 2013)
(A90) Impact de l'éruption du Tungurahua (14 juillet 2013)
(A90) Impact de l'éruption du Tungurahua (14 juillet 2013)
(A90) Impact de l'éruption du Tungurahua (14 juillet 2013)
(A90) Impact de l'éruption du Tungurahua (14 juillet 2013)

Partager cet article

Repost 0