Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après le congrès de la IAVCEI, nous avons participé à la sortie de terrain sur les volcans du nord du Japon avec une quinzaine de volcanologues de différentes spécialités. Notre première cible fut le volcan Bandai. Malgré un ciel plutôt menaçant nous avons fait une petite marche jusqu'au pied de la cicatrice de glissement du Bandai en suivant le tracé d'une piste de ski. Le 15 Juillet 1888, après deux séismes et une série de petites explosions phréatiques, le flanc nord-est du volcan s'est effondré en une avalanche catastrophique tuant 461 personnes et détruisant plusieurs villages. Ce glissement de terrain n'a pas été suivi d'une activité magmatique comme le Mont St Helens en 1980 mais d'une éruption phréatique associée à la décompression du système hydrothermal. On peut facilement voir dans la cicatrice du glissement des zones fortements altérées et le volcan est aujourd'hui encore le lieu d'une intense activité fumerollienne. Dans le creux de la cicatrice de glissement on peut voir un lac acide à la couleur verdâtre bordé d'une jeune et dense forêt. Les parois de la cicatrice montrent une altérnance de coulées de lave et de dépôts pyroclastiques typique des stratovolcans.

(A93) La cicatrice de glissement du volcan Bandai
(A93) La cicatrice de glissement du volcan Bandai
(A93) La cicatrice de glissement du volcan Bandai
(A93) La cicatrice de glissement du volcan Bandai
(A93) La cicatrice de glissement du volcan Bandai
(A93) La cicatrice de glissement du volcan Bandai
Tag(s) : #Japon, #Bandai, #Cicatrice de glissement, #Volcan

Partager cet article

Repost 0