Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette année j'ai obtenu un financement pour travailler dans la forêt pétrifiée de Puyango. Je sais, ça n'a pas grand chose à voir avec mon domaine de connaissance mais un géologue doit pouvoir travailler dans différents environnements. J'y suis allé la semaine dernière pour commencer les recherches avec un groupe de scientifiques français et une étudiante américaine. Vendredi dernier, alors que nous cherchions des affleurements d'une série conglomératique du Crétacé, nous avons croisé un renard du désert de Sechura (Lycalopex sechurae). Ce petit renard nous regardait si fixement que j'ai eu le temps de sortir mon appareil photo et de prendre quelques clichés avant qu'il ne prenne la poudre d'escampette. Ce qui m'a frappé en premier ce sont bien sûr ses grandes oreilles dressées comme des antennes paraboliques qui lui donnent un air de fennec. Ensuite j'ai remarqué son pelage gris argenté avec des touches de feu et de blanc. Comme l'animal est de la taille d'un gros chat il disparaît facilement dans les herbes hautes ce qui explique que je n'ai pas de meilleure photo. Le renard du désert de Sechura habite principalement dans des forêts humides tropicales ou subtropicales dans le Sud-Ouest de l'Équateur et l'Ouest du Pérou. Il s'agit d'une espèce presque menacée.

Renard du désert de Sechura (Lycalopex sechurae) dans la province de Loja près du parc de Puyango
Renard du désert de Sechura (Lycalopex sechurae) dans la province de Loja près du parc de Puyango

Renard du désert de Sechura (Lycalopex sechurae) dans la province de Loja près du parc de Puyango

Tag(s) : #Renard du desert de Sechura, #Lycalopex sechurae, #Équateur, #Faune des Andes

Partager cet article

Repost 0